Suivez les règles d’étiquette du Myanmar

Le Myanmar n’a ouvert ses portes aux voyageurs étrangers que récemment. Après des années de relative isolation du monde extérieur, les Birmans doivent maintenant faire face à une foule d’étrangers qui n’ont aucune idée de la façon dont les locaux travaillent et vivent.

Mais le pays n’est pas complètement opaque en ce qui concerne les coutumes et les traditions. Comme le Myanmar est un pays bouddhiste theravada, comme ses voisins le Cambodge et la Thaïlande, ses citoyens suivent des normes et des traditions étroitement liées à la religion locale. Suivez ces règles simples, et vous pourrez vous frayer un chemin à travers le Myanmar sans offenser les habitants.

  • Les coutumes asiatiques Découvrez l’étiquette au Cambodge et les choses à faire et à ne pas faire en Thaïlande, deux pays qui partagent de nombreuses règles du Myanmar concernant la tête et les pieds.

Comprendre la culture

  • Apprenez quelques mots de la langue locale ; utilisez-les quand vous le pouvez. Le peuple birman est un peuple généralement ouvert et amical, d’autant plus lorsque vous pouvez lui parler (même si c’est de façon hésitante) dans sa propre langue. Ces deux mots contribuent grandement à encourager la bonne volonté lors de vos voyages au Myanmar :
  • Mengalaba (prononcé comme Meng- Gah- Lah- Bar)= Bonjour
  • Chesube (prononcé comme Tseh-Soo- Beh)= Merci
  • Soyez local.les Birmans apprécient les efforts que vous faites pour observer leur mode de vie.essayez de porter des vêtements birmans, comme le Longyi (pour les femmes) et le Pasu (pour les hommes). Pour en savoir plus sur les mérites de la tenue nationale du Myanmar, lisez ce qui concerne le longyi et les bonnes manières. Essayez aussi certaines coutumes locales, comme le maquillage à la thanaka et la mastication du Kun-ya, ou noix de bétel. La thanaka est une pâte faite à partir de l’écorce de l’arbre à thanaka et est peinte sur les joues et le nez. Les Birmans disent que la thanaka est un écran solaire efficace. Le Kun-ya est plutôt un goût acquis ; les Birmans enveloppent des noix d’arec et des herbes séchées dans des feuilles de bétel, puis mâchent la boulette ; c’est ce qui tache et déforme leurs dents.
  • Essayez aussi certaines coutumes locales, comme le port du maquillage thanaka et la mastication du Kun-ya, ou noix de bétel. Le thanaka est une pâte faite à partir de l’écorce de l’arbre à thanaka et est peint sur les joues et le nez. Les Birmans disent que le thanaka est un écran solaire efficace.
  • Le Kun-ya est plutôt un goût acquis ; les Birmans enveloppent des noix d’arec et des herbes séchées dans des feuilles de bétel, puis mâchent la boulette ; c’est ce qui leur tache et déforme les dents.
  • Participer aux festivals locaux. Tant qu’ils ne manquent pas de respect aux procédures, les touristes sont autorisés à participer à toutes les célébrations traditionnelles qui se déroulent au moment de leur visite.
  • Essayez aussi certaines coutumes locales, comme le maquillage à la thanaka et la mastication du Kun-ya, ou noix de bétel.la thanaka est une pâte faite à partir de l’écorce de l’arbre à thanaka et est peinte sur les joues et le nez. Les Birmans disent que la thanaka est un écran solaire efficace.
  • Le Kun-ya est plutôt un goût acquis ; les Birmans enveloppent des noix d’arec et des herbes séchées dans des feuilles de bétel, puis mâchent la boulette ; c’est ce qui tache et déforme leurs dents.

Respect de l’espace personnel

  • Regardez où vous pointez cette caméra. Les photographes de tourisme aiment les stups et les paysages, mais pas les gens. Demandez toujours la permission avant de photographier des gens du pays. Ce n’est pas parce que les femmes se baignent en plein air qu’il est normal de prendre une photo, bien au contraire. Prendre des photos de moines en méditation est considéré comme très irrespectueux.Certaines tribus lointaines du Myanmar désapprouvent également les touristes qui prennent des photos de femmes enceintes.
  • Prendre des photos de moines en méditation est considéré comme très irrespectueux.Certaines tribus lointaines du Myanmar désapprouvent également les touristes qui prennent des photos de femmes enceintes.
  • Respecter les coutumes religieuses locales. La plupart des Birmans sont de fervents bouddhistes et, bien qu’ils n’imposent pas leurs croyances aux visiteurs, ils attendent de vous que vous respectiez leurs pratiques traditionnelles. Portez des vêtements appropriés lorsque vous visitez des sites religieux et ne violez pas leur espace : évitez de toucher les robes des moines et ne dérangez pas les personnes qui prient ou méditent dans les temples : Pour des vêtements appropriés dans les temples et d’autres conseils importants, lisez ce qui est à faire et à ne pas faire dans les temples bouddhistes.
  • Attention à votre langage corporel.Les Birmans, comme leurs compatriotes religieux d’Asie du Sud-Est, ont des sentiments très forts à l’égard de la tête et des pieds : la tête est considérée comme sainte, tandis que les pieds sont considérés comme impurs. La tête est considérée comme sainte, tandis que les pieds sont considérés comme impurs. Ne touchez donc pas la tête des gens ; toucher la tête d’autrui est considéré comme le comble de l’irrespect, ce que vous devez éviter de faire, même aux enfants. Faites également attention à ce que vous faites avec vos pieds : vous ne devez pas pointer ou toucher des objets avec eux, et vous devez les replier sous vous lorsque vous êtes assis sur le sol ou par terre. Ne vous asseyez pas avec vos pieds pointant loin de votre corps – ou pire – pointant vers une personne ou une pagode.
  • Ne touchez pas la tête des gens, car toucher la tête des autres est considéré comme le comble de l’irrespect, ce qu’il faut éviter de faire, même aux enfants.
  • Faites aussi attention à ce que vous faites avec vos pieds : vous ne devez pas pointer ou toucher des objets avec eux, et vous devez les replier sous vous-même lorsque vous êtes assis sur le sol ou par terre. Ne vous asseyez pas avec les pieds tournés vers l’extérieur ou, pire encore, pointant vers une personne ou une pagode.
  • Ne montrez pas d’affection en public.Le Myanmar est encore un pays conservateur, et les habitants peuvent être offensés par les démonstrations d’affection en public.
  • Prendre des photos de moines en méditation est considéré comme un manque de respect, et certaines tribus éloignées du Myanmar désapprouvent les touristes qui prennent des photos de femmes enceintes.
  • Attention aussi à ce que tu fais avec tes pieds : tu ne dois pas pointer ou toucher des objets avec eux, et tu dois les replier sous toi-même quand tu es assis sur le sol ou par terre.ne t’assieds pas avec les pieds pointant loin de ton corps – ou pire – pointant vers une personne ou une pagode.

Suivre la loi

  • Ne manque pas de respect au Bouddha. Les articles 295 et 295(a) du code pénal du Myanmar prévoient jusqu’à quatre ans d’emprisonnement pour «insulte à la religion» et «atteinte aux sentiments religieux», et les autorités n’hésiteront pas à les utiliser contre des étrangers qui, selon elles, utilisent l’image du Bouddha de manière irrespectueuse. Le Néo-Zélandais Philip Blackwood et le Canadien Jason Polley ont tous deux été harcelés pour leur manque de respect apparent envers le Bouddha ; le second s’est échappé de Dodge, mais le premier a été condamné à deux ans de prison, pour ce qu’ils ont fait, ce qui s’est passé ensuite et les implications du traitement sévère du Myanmar pour le manque de respect religieux perçu, lisez ceci : Le Néo-Zélandais Philip Blackwood et le Canadien Jason Polley ont tous deux été harcelés pour leur manque de respect envers le Bouddha ; le second est sorti de l’asile, mais le premier a été condamné à deux ans de prison.’, «Pour ce qu’ils ont fait, ce qui s’est passé par la suite et les implications du traitement sévère du Myanmar en matière d’irrespect religieux perçu, lisez ceci : Voyager au Myanmar… Respectez le Bouddha… ou autre.
  • Faites vos achats de manière responsable.Lorsque vous visitez les marchés et les magasins du Myanmar, assurez-vous de ne pas piller les précieuses ressources naturelles et culturelles du pays dans le processus.évitez d’acheter des produits douteux issus de la faune et de la flore sauvages, comme des articles en ivoire ou en peau d’animaux.Le gouvernement mène une lutte acharnée contre la demande chinoise de ces produits illégaux ; aidez-les en ne soutenant pas ce type de commerce.faites attention lorsque vous achetez des objets d’art et d’artisanat, en particulier des antiquités. Les antiquaires autorisés fournissent des certificats d’authenticité à chaque achat, ce qui vous protège contre les contrefaçons.n’oubliez pas que les antiquités de nature religieuse ne peuvent pas sortir du Myanmar.
  • Évitez d’acheter des produits douteux provenant d’animaux sauvages, comme les articles en ivoire ou en peau d’animaux.le gouvernement mène une lutte acharnée contre la demande chinoise de ces produits illégaux ; aidez-le en ne soutenant pas ce type de commerce.
  • Faites attention lorsque vous achetez des objets d’art et d’artisanat, en particulier des antiquités. Les antiquaires autorisés fournissent des certificats d’authenticité avec chaque achat, ce qui vous protège des contrefaçons. N’oubliez pas que les antiquités de nature religieuse ne peuvent pas être emportées hors du Myanmar.
  • Changez votre argent dans les bureaux de change autorisés, et non sur le marché noir. On trouve des changeurs de monnaie sur le marché noir dans tous les marchés locaux, mais ne vous donnez pas la peine de vous en occuper, car vous obtiendrez de meilleurs tarifs auprès des changeurs autorisés : banques locales, certains hôtels et à l’aéroport de Yangon.
  • Ne visitez pas les zones à accès restreint. Les raisons varient : certaines sont des zones tribales protégées, d’autres ont un terrain impraticable pour le trafic touristique ordinaire, et d’autres encore sont des foyers de conflits religieux permanents.
  • Le Néo-Zélandais Philip Blackwood et le Canadien Jason Polley ont tous deux été victimes de harcèlement pour leur manque de respect apparent envers le Bouddha ; le second s’est échappé de Dodge, mais le premier a été condamné à deux ans de prison : Voyager au Myanmar… Respecter le Bouddha… ou autre.
  • Éviter d’acheter des produits douteux issus de la faune et de la flore sauvages, comme des articles en ivoire ou en peau d’animaux. Le gouvernement mène une lutte acharnée contre la demande chinoise de ces produits illégaux ; aidez-les en ne soutenant pas ce type de commerce.
  • Faites attention lorsque vous achetez des objets d’art et d’artisanat, en particulier des antiquités.les antiquaires autorisés fournissent des certificats d’authenticité avec chaque achat, ce qui vous protège des articles contrefaits.rappelez-vous que les antiquités de nature religieuse ne peuvent pas sortir du Myanmar.

Deja un comentario