Gorgez-vous à Makansutra Gluttons Bay, Singapour

Office du tourisme de Singapour

La cuisine des colporteurs à Singapour n’a pas besoin d’être complètement ancienne ou bon marché pour être authentique. à Marina Bay, Singapour, K.F.Seetoh de Makansutra a créé Makansutra Gluttons Bay pour servir de foyer aux anciens colporteurs et aux nouveaux venus – et accessoirement créer un point chaud culinaire et une destination de vie nocturne dans le quartier le plus chic de Singapour.

Les clients de Makansutra Gluttons Bay s’installent avec la Marina Bay en toile de fond pittoresque – de l’autre côté de la baie, ils verront les sables de la Marina Bay qui dominent le quartier. 12 stands de colporteurs flanquent un assortiment de tables en pierre recouvertes de plastique et surmontées de grands parasols (la seule concession au temps) ; l’espace a assez de places assises pour plus de 500 invités, qui viennent chaque soir pour profiter de la vue et de l’authentique prix des colporteurs.

Les noms les plus connus de Singapour dans le domaine de la nourriture pour colporteurs

«Marina Bay est une partie très emblématique de Singapour – Gluttons Bay vise à offrir une expérience de nourriture de rue dans la partie la plus lisse de Marina Bay», déclare K.F.Seetoh, fondateur de Makansutra (photo de gauche). «J’ai dit que nous devions faire revenir l’ancien stand de nourriture de rue en plein air que nous avions dans les années 60 et 70, et que nous devions maintenir les prix aussi bas que possible»

Pour cette expérience rétro, Seetoh et ses collègues ont sélectionné quelques-uns des noms les plus connus de Singapour dans le domaine de la nourriture de colporteurs, ainsi que quelques nouveaux noms pour répondre à l’évolution des goûts de la ville-État.

Comment s’y rendre : Makansutra Gluttons Bay est situé dans le quartier de Marina Bay, juste à côté de l’opéra Esplanade. prenez le MRT de Singapour et débarquez à la station Esplanade MRT (Circle Line ; CC3) – prenez la sortie D pour sortir au parc Esplanade.

Hawker happenin’ : Pour profiter encore plus de votre expérience à Singapour, apprenez-en plus sur la culture des colporteurs avant de partir, notamment sur ce qui est considéré comme les meilleurs centres de colportage de Singapour.

Ailes de poulet traditionnelles avec un coup de pied

Makansutra

Ces ailes de poulet grillées de Huat Huat Aile de poulet BBQ et gâteau aux carottes sont servies avec une sauce au chili à part : un plat de poulet quelque peu sucré donné un coup de pied supplémentaire par la trempette artisanale. La production du poulet nécessite beaucoup de travail – les morceaux de poulet sont marinés pendant dix heures avant de passer sur le grill.

Ce plat de poulet a une longue histoire à Singapour – «Les ailes de poulet grillées au barbecue sont très populaires à Singapour depuis les années 60», dit Seetoh, «les gens prenaient la moitié d’un baril d’huile, puis ils y mettaient un grill et le faisaient griller dans la rue».

Seetoh dit que cette préparation particulière doit sa saveur sucrée à un ingrédient spécial : «Le secret est dans la marinade – l’un des ingrédients clés est Mei Kuei Lu Chiew , le vin de rosée chinois», dit Seetoh, «il a un parfum agréable et doux. «

Riz pour poulet classique qui répond aux normes élevées de Singapour

Makansutra

Tout étal servant le poulet préféré de Singapour doit passer la barre haute pour obtenir l’approbation des habitants – et Riz pour poulet Matahari passe le cap avec brio.

Danny, le propriétaire de Matahari, est un Singapourien d’origine malaise qui a appris le métier par étapes – de sa propre mère dans leur cuisine familiale, en passant par les cuisines de restaurants chinois halal sous l’œil attentif de maîtres cuisiniers, et enfin par son propre étal de colporteur à Makansutra.

La formation cinq étoiles se traduit par une technique de cuisson – le poulet est d’abord blanchi dans un bouillon infusé au maltose, séché à l’air libre, puis arrosé d’huile chaude.

La raie grillée épicée – un délice marin exotique

Makansutra

La raie grillée nous vient de Malaisie, et BBKia la sert comme les Malais l’aiment, avec beaucoup de punch au chili. «La raie pastenague était un poisson que personne ne mangeait, sauf en Malaisie – c’était un poisson pauvre, jeté au rebut», nous dit Seetoh, «les Malais le cuisaient au curry aigre et le trempaient dans le sambal (sauce chili). «

La communauté chinoise, jamais aveugle à une bonne idée culinaire, l’a adoptée et a commencé à la vendre dans la rue. «Aujourd’hui, c’est tellement populaire – ils font griller une aile de raie sur une feuille de bananier, et ils l’enduisent de sambal pendant la cuisson – ainsi la saveur de la feuille de bananier et du sambal va dans la viande», dit Seetoh.

«Et comme si ce n’était pas assez épicé, ils mettent cincalok , qui est une crevette et un oignon fermentés, et pressent calamansi par-dessus. («Cincalok» est une pâte de crevettes malaise ; calamansi est un agrume aigre-doux originaire d’Asie du Sud-Est.)

Au-delà de son plat homonyme, la raie BBKia a fait de son «crabe BBKia» un plat signature très demandé : du crabe grillé arrosé d’une sauce au poivre.

Char Kway Teow de Do Rae Mee, le plat «Ugly Delicious» de Singapour

Makansutra

Le regretté Anthony Bourdain a dit un jour à propos de char kway teow : «Comment quelque chose d’aussi laid peut-il être aussi bon ? En effet, tout centre de colportage de Singapour digne de ce nom devrait avoir sa propre conception de ce plat de nouilles gras et savoureux. À Makansutra Gluttons Bay, c’est Do Rae Mee qui sert ce sauté de nouilles malaisiennes/chinoises avec aplomb.

Chaque commande est cuisinée à l’état frais, avec des nouilles de riz plat sautées sur place avec de la sauce soja, des coques, des pousses de haricots, des crevettes, du gâteau de poisson et de la saucisse chinoise.

Le char kway teow de Do Rae Mee est authentique dans les moindres détails – ce qui signifie que tout le bouillon est sauté dans de grandes quantités de saindoux – donc les personnes qui surveillent le poids devraient éviter de le faire (c’est plus pour nous). )

Cha Siew Grilled Ribs Bring East and West Together

Makansutra

Encouragé par la récente étoile Michelin décernée à son restaurant local Burnt Ends, le chef Dave Pynt a ouvert un stand de colportage au Makansutra pour servir son point de vue unique sur les viandes grillées.

Meatsmith Western BBQ cuit ses viandes sur un grill en briques cuites au feu de bois, assurant ainsi des barbecues sublimement préparés de la main des maîtres. Les côtes levées fumées combinent l’Est et l’Ouest avec une marinade de style chinois et une technique de grill tendre qui permet de conserver le jus des côtes.

Associées à du riz à l’ail et à des concombres marinés, les côtes levées font un plat principal très garnissant, mais étonnamment abordable.

Malaysian-Style Satay by Way of Singapore’s Beach Road

Makansutra

Les anciens de Singapour se souviennent d’avoir obtenu le meilleur satay malais d’une cabine près de l’ancien cinéma Alhambra, le long de Beach Road. Le cinéma a peut-être disparu depuis longtemps, mais le souvenir perdure – Sam Hussin, le propriétaire original de l’Alhambra Padang Satay, a formé le propriétaire de Syifa’ Satay à fabriquer des brochettes de viande aussi bonnes que l’original.

Le satay de Makansutra Gluttons Bay est plus épais et plus moelleux que le satay que vous trouverez ailleurs : la viande embrochée est coupée à la main, et la sauce aux cacahuètes – pour tremper le satay – est épaisse et modérément sucrée.

Le magasin sert toute une gamme de viandes, et pas seulement du bœuf – du mouton et du poulet sont disponibles. (Le porc n’est pas au menu – les propriétaires sont de fervents musulmans.) Le saté lui-même est succulemment humide, ce qui est rare quand un saté ordinaire a tendance à être cuit à sec.

«C’est un saté de style malaisien, de style Kajang, plus sucré que la normale», nous dit Seetoh à l’arrivée de la commande, «beaucoup d’épices, contrairement aux épices indonésiennes [qui sont] plus simples. «

Nasi Goreng – Riz frit avec une touche indienne

Makansutra

On ne penserait pas qu’un stand malaisien/indien puisse bien réussir nasi goreng (riz frit), mais le Makansutra Gluttons Bay’s Old Satay Club Mee Goreng réussit le tour assez facilement. » C’est une traduction indienne d’un plat chinois, le riz frit, » Seetoh says. » Ils le cuisinent avec sambal (sauce chili), du poivre blanc, puis ils y mettent beaucoup d’anchois croustillants. »

Le plat est copieux, savoureux et délicieusement multiculturel – «Ils ont coupé des légumes verts, des pois, des carottes, dans un style que les Chinois ne font pas normalement – c’est très particulier aux Indiens et aux musulmans indiens ici», s’émerveille Seetoh. «Quand vous voyez ça, c’est totalement indien. «

Le plat phare du stand, mee goreng (nouilles frites), peut être commandé à la manière malaise ou indienne : le malais mee goreng est plus sec et frit avec la pâte de crevettes malaise sambal belacan ; la version indienne est plus moite et cuite avec un mélange spécial de piments.

Kaya complète ce dessert à la banane sucrée

Makansutra

Le dessert nous arrive par le biais de The Sweet Spot : leurs plats sucrés à base de kaya mènent les repas à Makansutra Gluttons Bay à une excellente conclusion.

Le tempura à la banane kaya (photo ci-dessus) prend goreng pisang (bananes frites) et arrose le tout dans un sirop kaya ( kaya est un caillé de fruits malais à base de noix de coco. )A la fois féculent, croustillant et sucré-collant, le tempura de banane kaya combine une variété de textures en un tout denté – le dessert asiatique parfait pour compléter une gamme de produits alimentaires bon marché provenant de toute la région.

Deja un comentario